Sélectionner une page
PSYCHOLOGIE ET MENTALITÉ

Le panic selling c’est quoi?

27 Oct, 2022

By Brice

Blog 9 PSYCHOLOGIE ET MENTALITÉ 9 Le panic selling c’est quoi?

Comment définir le panic selling?

Introduction

Littéralement vente de panique en français un phénomène assez fréquents sur les marchés financiers en règle générale, cette vente peut se produire dans un délai court dans la plupart des cas mais dans d’autre légèrement prolongé dans le temps.

C’est une vente massive avec d’énorme volume dans un secteur particulier ou alors d’un marché en entier est due principalement à la peur et la panique.

Cela conduit souvent à une réaction en chaine qui génère encore plus de panique et ainsi de suite.

 

Qu’est-ce que la vente de panique ?

 

Les marchés financiers sont souvent guidés par la l’excès de cupidité et de peur. Dans de nombreux cas l’excès de cupidité est souvent suivi par de la peur et du stress lorsque les investisseurs commencent à prendre en compte les valorisations. Quand les actifs financiers comment à chuter fortement, les investisseurs peuvent alors crées une vente de panique dû à la dépréciation de certain titres financiers.

Concernant l’excès de confiance et la cupidité voici un article pour en savoir plus :

https///

Exemple de panic sell:

Le titre Volkswagen avec l’affaire du diesel gate en 2015. 

 

 

Comprendre le panic sell

Cette vente intervient presque toujours lors d’une liquidation massive des produits financiers dans l’espoir de sortir le plus tôt possible avant que les prix baissent encore plus un cycle généralement riche en émotions pour le coup.

Une perte de confiance peut être à l’origine de cette vente de panique, cela peut donc intervenir dans un produit financier ou dans un secteur entier.

Le phénomène peut être amplifié en cas de chasse au stop, une procédure bien connue des traders institutionnels et indépendants.

Dans certains cas il faut savoir que les grandes places boursières et régulateurs peuvent selon l’amplitude utiliser des restrictions voir commettre des arrêts de cotations donc de négociation pour mettre des limites à la vente de panique.

Cela a pour objectif de limiter les pertes violentes à la baisse d’un investisseur qui peut subir en très peu de temps et ainsi rétablir un certain équilibre sur les marchés financiers.

À noter que les vendeurs à découvert peuvent très largement amplifier les phénomènes de baisse sur les marchés financiers afin de réaliser des bénéfices sur la chute des titres.

Pour en savoir plus sur la vente à découvert voici un article sur le sujet :

https///

 

Les causes d’un panic sell

Difficile encore de répondre d’une manière tranchée, il existe une multitude de causes pour créer une vente de panique comme pour de nombreux phénomène sur les marchés financiers l’accumulation de plusieurs facteurs peut être à l’origine de ces évolutions de prix à la hausse comme à la baisse.

Mieux vaut ne pas trop s’attarder sur les causes d’une fluctuation de prix car en plus d’être chronophage sur le moment il est évident que dans l’avenir on connaitra les raisons de ces mouvements.

Est-ce vraiment utile de chercher à avoir raison?

Où est-ce simplement contreproductif pour la gestion de votre portefeuille voilà la question à se poser réellement pour avancer de manière durable et responsable sur les marchés financiers.

Les événements exceptionnels

 

Un événement mondial majeur peut entrainer une vente massive et rapide. Prenons un des cas le plus connu le premier choc pétrolier de 1973 le premier d’une longue série depuis plus de cinquante ans pour être précis.

Pour en savoir plus sur les krachs pétroliers voici un article sur le sujet :

Toujours dans les faits connus de 1995 à 2001 nous avons la bulle internet ou les Dot-com pour les spécialistes, une période mémorable avec une tendance qui à donner le sens de la révolution technologique. Une période riche en évènements ou les GAFAM d’aujourd’hui est encore de petite structure.

 

 

Pour en savoir plus sur la bulle internet voici un article sur le sujet :

La crise incontournable de 2008 des « subprimes » dévastatrice aussi en fait le parfait exemple de panic sell suivi d’un krach conséquent suite à des spéculations à outrance boosté à l’effet de levier accompagné de taux variable et de titrisation bref, un véritable cataclysme financier responsable de nombreuses pertes et faillites d’ordre générale sur les marchés financiers.

 

La chute du CAC40 lors de la crise de 2008.

 

Pour en savoir plus sur la crise des subprimes voici un article sur le sujet:

https//

 

La dernière en date inoubliable aussi, celle du COVID-19 le CAC 40 en 2020.

 

 

Évidemment d’autres événement peuvent impacter avec les marchés une guerre par exemple peut avoir des implications et complications majeurs, voir un secteur tout entier comme les matières première indispensable à la consommation dans notre société. Selon la localisation les conséquences sont multiples. Chaque cas demande une étude précise et il n’est pas toujours simple de s’y retrouver surtout sur des phénomènes géopolitiques car encore une fois plusieurs facteurs peuvent subvenir.

L’une des principales causes restera évidemment les biais psychologiques des investisseurs qui peut amener un panic sell.

Maintenant de simple prise de bénéfices par exemple lorsque les investisseurs pensent notamment à une zone de surachat et quelles sont très surévaluées donc dangereuse à conserver ce qui peut être à l’origine d’une vente de panique car le titre financier se retrouve trop vendu et ça sans compter l’intervention des THF (trading haute fréquence).

Pour en savoir plus sur le trading haute fréquence (THF) voici un article sur le sujet :

https//

 

Peut-on éviter le panic sell ?

 

Hélas, le panic sell est une situation difficile à anticiper dans un premier temps, donc sans pouvoir l’anticiper il est peu probable de l’arrêter car la peur et la cupidité sont une fois de plus les mots maître sur les marchés financiers et depuis très longtemps, cela conduira dans de nombreux cas à ce fameux panic sell.

Pour vous prémunir de ces événements inévitables voici quelques stratégies à utiliser :

Attention à l’effet de levier (dévastateur dans ce cas-là)

Mettre un stop loss sur du trading court terme

Prendre des positions avec le DCA (Dollars Coast Averaging)

Avoir une vision long terme

Si possible prendre de la distance avec les marchés financiers

Suivre votre stratégie

Conclusion

Le panic sell ou panic selling est un phénomène temporaire qui est très connu du marché et des professionnels. La peur et la cupidité en fait un vecteur de manière permanente sur les marchés financiers et donc sa présence aura lieu peu importe l’époque.

Très difficile à anticiper, il est indispensable d’avoir une stratégie efficace et surtout bannir l’effet de levier pour éviter de subir des pertes colossales sur les marchés financiers.

Il faut prendre un maximum de recul pour éviter de tomber dans cette spirale infernale et pour finir cet article voici une citation que j’affectionne particulièrement de Warren Buffet.

« C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus. »

Bonne journée.

À bientôt

Brice

Financièrement différent

Articles similaires

L’argent liquide va-t-il disparaitre ?

L’argent liquide va-t-il disparaitre ?

L'argent liquide a-t-il un avenir? Introduction Cela fait un petit moment que je me pose la question depuis 2017 exactement concernant la disparition de l’argent liquide. Comme beaucoup de personnes je l’imagine je sors de temps à autres, je connais donc des...

Pourquoi utiliser l’analyse fondamentale pour investir en Bourse ?

Pourquoi utiliser l’analyse fondamentale pour investir en Bourse ?

À quoi ça sert l'analyse fondamentale? Introduction  Apparu en 1934 par le célèbre investisseur Benjamin Graham et David Dodd qui sont considérés comme les pionniers de l’analyse fondamentale. Ils ont d’ailleurs co-écrit un livre qui s’appelle « Security Analysis »...

La découverte des cryptomonnaies

La découverte des cryptomonnaies

À quoi ça sert les cryptomonnaies? Introduction Depuis un certain temps les cryptomonnaies gagnent en popularité avec une capitalisation largement supérieur avant le krach du Bitcoin de 2017. Tellement de projet voient le jour qu’il est difficile de comprendre...